La Covid-19 à modifiée nos plans

Hello tous le monde, je vous reviens aujourd'hui avec un article un peu spécial puisque jamais je n'aurais pensé à ce genre de problème un jour. En même temps, qui un jour aurait imaginé un tel virus.... Le virus qui à revu les plans de beaucoup de gens


On revient donc pour vous parler de la Covid-19 ici au Canada et les effets que ce virus à eut sur nos projets... Bien évidemment tout le monde est touché par ce virus, loin de nous l'idée de nous plaindre. On veut juste partager avec vous comme d'habitude et on partage le bon comme le mauvais. 


Avant le confinement

Revenons à ce qui s'est passé avant le confinement. Si vous nous suivez régulièrement sur les réseaux sociaux, vous devez savoir que nous avions prévu de demander notre résidence permanente en Colombie britannique et qu'on comptait y partir en Juillet, tout en faisant un road trip d'est en ouest sur le trajet par la même occasion.

Tout était pret, le trajet, la voiture fraichement achetée pour faire ce Road-trip avec nos chats, la résiliation du bail d'appartement au 31 juillet, on avait avisé nos proches, bref ça prenait forme.

Le père de Jérôme est venu nous rendre visite 10 jours fin février, et c'est a ce moment là que l'on a commencé a vraiment entendre parler de ce virus, qui commençait a sortir de Chine. On s'est très vite dit que ça s'entait le roussi...


Pendant le confinement

Nous avons été confiné "officiellement" le 25 mars. Pourquoi entre guillemets ? Parce qu'ici au Québéc, rien n'est jamais obligatoire.

Jérôme avait déjà arrêté le travail depuis le 20 mars puisque les hôtels n'ayant plus de clients depuis déjà plusieurs semaines ont dû fermer.

Quant à moi, j'ai fais du télétravail après plusieurs semaines d'attente malgré les recommandations du gouvernement, j'ai été la dernière de mon entreprise à avoir le droit au télétravail, j'ai débuté le télétravail le 26 mars. Puis à la suite d'un litige concernant ma demande pour l'immigration, ils ont décidés de me congédié j'ai arrêté le travail le 10 avril.(je vous prépare d'ailleurs un article sur la réalité du monde du travail ici où je vous expliquerai en détail mes différentes expériences).


Par chance, pendant ce temps, Jérôme a pu avoir droit au chômage (qui est de 55% du salaire) et moi ayant droit à l'aide d'urgence du gouvernement qui est de 2000$ Hors impôts, on a quand même eut une grosse perte de revenu. C'est à ce moment là où l'on a commencé a se poser des questions.... Que faire loin de tout pendant cette crise ?


Dans un premier temps, on savait que le départ en Colombie-Britannique serait compliqué, on a donc décidé d'envoyer le CSA (La sélection pour la résidence permanente québécoise) qui lui a été envoyé le 26 mars. Voyant que les choses ne bougées pas, ni au niveau du virus ni au niveau de l'immigration on a commencé a réellement se poser des questions. Surtout une question, "Et si on était pas mieux de rentrer en France avec nos proches et un système de santé qui pourrait nous soigner au cas où?". Parce qu'en tant que PVTiste ici la RAMQ c'est non, donc pas d'assurance maladie et notre assurance privé le prend pas en compte la COVID car pas sur le contrat... Sympas...


On a poser le pour et le contre pendant des semaines et des semaines en passant de courte nuit a remuer dans tous les sens, jusqu'a la fin du déconfinement ...


Après le confinement

Le confinement est officiellement fini depuis le 25 mai à Montreal, c'est tombé une semaine de canicule donc tout le monde est dehors, nous on a évité de sortir sauf pour les courses ou prendre l'air les jours où il fait moins chaud. Et on a surtout décidé de vendre la voiture, qu'on a été vendre le vendredi 29 mai. On a perdu beaucoup d'argent dessus, mais au moins ça nous faisait économiser pour l'assurance et le parking, habitant au centre de Montréal c'est franchement un luxe une voiture. Dès qu'on a vendu la voiture on a su que la c'était sur et concret, on quitte Montréal pour rentrer en France.

Quitte à rien faire ici, autant rien faire chez  nos proches... Nos droits aux aides arrivant à la fin c'était la meilleure option pour nous. On a prit nos billets retour pour le 30 juillet, et on fait aussi un cargo mais ça, je vous en parlerais dans un autre article dans le mois a venir !


Voilà, ça y est vous savez tous, après 20 mois à Montréal, l'aventure s'arrête ici pour nous... Avec un sentiment partagé entre déception et hâte.

Et vous, avez vous été touché par la Covid ? Si oui, comment ? Dites nous tout en commentaire :)

INSTAGRAM

© 2018 With love and travel, Voir le monde avec nous